L'After Racing, épisode 38

Crédit photo : Pascal Fritz

Clap de fin sur la Domino's Ligue 2 version 2016/2017 ce vendredi soir ! Et quel final du côté de la Meinau, avec un succès de nos Bleus 2-1 pour le baisser de rideau et un titre de champion, synonyme d'accession à la Ligue 1.

Au terme d'une semaine de grosse pression et de forte excitation, joueurs et supporters ont pu enfin jubiler et faire la fête tous ensemble, dans un stade encore plus fou qu'à l'habitude. La tribune Ouest et les places en populaires remplies à deux heures du coup d'envoi, donnaient le ton pour cette grande soirée, attendue par tout un peuple depuis une semaine. Tout le monde avait prévu son coup et anticipé l'arrivée au stade. Du coup, les joueurs Burgiens venus reconnaître le terrain ont été accueillis comme il se doit (une bronca bien évidemment) par leurs homologues strasbourgeois, impatients dans les gradins. Malgré la tension qui descendaient des tribunes, les joueurs semblaient dans leur bulle à l'échauffement. L'entrée des joueurs a été exceptionnelle, grâce au magnifique tifo déployé par le kop et tout le monde a pu se lâcher au premier coup de sifflet de l'arbitre. Côté tribunes, les premiers chants ont nettement raisonné dans tout le stade et donné des frissons aux supporters présents. Sur le terrain, les premiers contacts ont été engagés et l'arbitre s'est rapidement fait respecter en sévissant auprès de Jean-Eudes Aholou. Les Bleus, boostés par leur 12ème homme, ont mis la pression d'emblée sur le but de Julien Fabri. Dès le quart de jeu, Kader Mangane a fait trembler les filets sur un nouveau service cette saison signé Dimitri Lienard. A peine le premier but célébré, les Strasbourgeois en ont remis une couche. Dimitri Lienard, toujours à la baguette, a poussé Kevin Hoggas à l'erreur pour le 2-0. 18 minutes de jeu : 2-0, scénario rêvé par tout le peuple bleu. Le Racing a alors calmé un peu le rythme pour gérer le score. Les espaces dans la défense burgienne et les coups de pattes de Dimitri Liénard auraient pu permettre aux Strasbourgeois d'alourdir la marque, notamment lorsque Kader Mangane a trouvé le poteau juste avant la pause mais finalement les joueurs rejoignent les vestiaires à 2-0.

Mais Bourg-en-Bresse, qui ne jouait plus rien au classement, n'est pas venu pour voir son adversaire faire la fête. Et les possibilités de réduire le score ont existé en première période, ainsi qu'en début de seconde mi-temps mais le manque de précision ne leur a pas permis de mettre Alex Oukidja en grand danger dans un premier temps. Alors que l'on se dirigeait tranquillement vers le coup de sifflet final dans la bonne humeur, l'ancien strasbourgeois Loïc Damour a décidé de faire frissonner ses anciens supporters. D'une frappe de toute beauté à l'entrée de la surface qui a tapé l'intérieur de la transversale d'Alex Oukidja, le milieu de Bourg-en-Bresse a relancé le match. Il restait alors un peu moins de vingt minutes à jouer, moment choisi par Thierry Laurey pour renforcer l'entre-jeu afin de ne plus laisser d'espaces aux Burgiens. Si la fin de rencontre a été stressante, les Bleus l'emportent 2-1 et prennent l'ascenseur pour la Ligue 1.

Il s'agit là de la quatrième montée en six ans, depuis la descente aux enfers du club. Amiens, également promu, accompagnera le Racing en Ligue 1, tandis que Troyes devra jouer les barrages pour en faire de même. Lens et Brest, longtemps sur le podium, devront retenter leur chance la saison prochaine. L'équipe Planète Racing félicite tous les joueurs et le staff pour leur superbe saison. Certains nous quitteront, d'autres arriveront dans les prochaines semaines. Mais aujourd'hui, c'est tout un stade, tout le Zénith, toute une ville et toute une région qui se sont levés pour vous. Et la France entière reparle du Racing Club Strasbourg ! Un grand MERCI pour votre travail, messieurs !

Top 3 :

  • EtoileEtoileEtoile : Anthony Gonçalvès : Quel match de sa part ! Il a couru dans tous les sens et volé un nombre incalculable de ballons dans les pieds burgiens. Sa débauche d'énergie a encore été incroyable hier soir et sa copie rendue est excellente.
  • EtoileEtoile : Dimitri Lienard : Deux passes décisives pour conclure sa belle saison. Et celles-là valent très chères. Pour le reste, il a tout donné comme toujours et a pris énormément de coups (notamment en première période). Un très bon Dimitri !
  • Etoile : Kader Mangane : L'auteur de l'ouverture du score pour mettre l'équipe sur de bons rails et un match très propre défensivement. Il a fait le job et a bien fait d'attendre la dernière journée pour ouvrir son compteur but cette saison.

Facebook

RBS

Twitter

Vidéos

Mercato 2017

Point sur le mercato !

Un max de stats !

Les statistiques du Racing sont sur RacingDatabase

La vidéo du moment