L'After Racing, épisode 19

Crédit photo : RCSA

Le Racing recevait les Chamois Niortais ce vendredi pour conclure la phase aller du championnat, six jours seulement après le choc face au RC Lens.

Un parcage vide, un stade moins rempli et moins chaud forcément, une équipe visiteuse moins joueuse et plus attentiste ... Les rencontres se suivent à la Meinau et ne se ressemblent pas mais à la fin, le Racing l'emporte toujours. Et c'est bien l'essentiel.

Si dans un premier temps, l'euphorie du week-end passé était encore présente à l'image de la première situation chaude dès la 12ème ... seconde par Baptiste Guillaume, puis par Dimitri Lienard à la 2ème minute (intervention du portier Saturnin Allagbé à chaque fois), la suite de la première période a été plus calme. Il faut dire que les Niortais, tout proches du Racing au classement, s'étaient clairement déplacés pour ramener un point de Strasbourg, avec l'espoir de mener un contre fatal aux locaux. Et pour prendre un point dans le chaudron bleu, les Chamois ont fait beaucoup de fautes, amenant rapidement de la nervosité sur le terrain...et en tribunes. Les arbitres ont perdu le contrôle du match pendant un instant, oubliant un pénalty sur Khalid Boutaib, clairement ceinturé en pleine surface, que tout le stade avait vu. Puis lorsque Khalid Boutaib a vu sa frappe sauvée sur la ligne par Jérémy Choplin, suite à un bon appel de Stéphane Bahoken, où les arbitres ont indiqué...un renvoi au 5,50 mètres. Juste avant la mi-temps, Baptiste Guillaume a trouvé la transversale de Saturnin Allagbé, sur un coup-franc parfaitement frappé par Dimitri Lienard. A la pause, les onze Strasbourgeois ont eu la bonne idée de se regrouper dans le rond central pour se calmer et se remettre en ordre de bataille.

Au retour des vestiaires, le match s'équilibrait un peu plus et si les Chamois n'avaient pas d'occasions (à part sur un coup franc détourné), ils avaient au moins le mérite de ne pas en concéder non plus. Mais à vingt minutes du coup de sifflet final, le génie a surgi ! Sur une passe (pour personne au départ) de Stéphane Bahoken côté droit, Jérémy Grimm arrive le premier sur le ballon et déclenche une mine, sans contrôle, dans la lucarne d'un Saturnin Allagbé qui a certainement senti passer un courant d'air ! Les Niortais prennent un coup derrière la tête avec ce but et les Strasbourgeois en profitent. Stéphane Bahoken part dans la profondeur et est retenu par Mathieu Sans alors qu'il s'en allait au face à face. L'arbitre n'hésite pas : il accorde un pénalty au Racing et exclut le défenseur de Niort. Khalid Boutaib transforme, avec l'aide de la barre. Dans la foulée Mayoro Ndoye n'est pas loin de punir les Blancs sur une nouvelle excellente remise de Dimitri Lienard, mais bute sur Allagbé. Les Chamois se mettent enfin en valeur dans le jeu en fin de match mais Dona Ndoh trouve le montant d'Alex Oukidja. Sur le renvoi, Dimitri Lienard adresse un centre au deuxième poteau à destination de Khalid Boutaib, qui signe son doublé d'une tête dans la lucarne d'un Saturnin Allagbé, qui avait anticipé une remise au centre vers Jérémy Blayac. Les Niortais finiront même le match à 9 suite au mauvais geste de Jimmy Roye sur Jérémy Grimm.

Les Bleus l'emportent 3-0 grâce à une prestation solide défensivement, une fois de plus. Ils ont su faire preuve de patience face à quelques adversaires bien agités comme l'ancien messin Laurent Agouazi et le capitaine Dembélé. Pas sûr qu'ils auraient remporté ce genre de rencontres il y a quelques semaines. Les Strasbourgeois enchaînent un quatrième succès consécutif en championnat, et poursuivent leur remontée à la 2ème place avec 32 points avant les matchs de Lens (à 15h) et le derby champenois entre Reims et Troyes lundi. Si depuis le non-match à Ajaccio, quelque chose s'est passé et un onze type semble s'être dégagé, l'équipe devra faire face aux départs à la CAN de certains éléments, mais pourra compter sur les retours d'Anthony Goncalvès et d'Ihsan Sacko notamment. Les joueurs et le staff peuvent maintenant profiter de quelques jours de repos bien mérités, avant la reprise le 27 et le premier match de 2017 en Coupe de France avec la réception d'Epinal le samedi 7 janvier à 15h00.

Top 3 :

  • EtoileEtoileEtoile Jérémy Grimm : Ciblé par les milieux niortais, l'homme fort du Racing de cette année 2016 a parfaitement répondu aux coups par un but exceptionnel. Comme la semaine passée, il a décanté la situation côté Racing. C'est aussi lui qui provoque le deuxième carton rouge de Niort. Son impact sur le jeu a encore été énorme.
  • EtoileEtoile Stéphane Bahoken : Moins en vue que ces derniers matchs dans un premier temps, il a ensuite été décisif encore une fois. Passeur décisif sur le premier but, à l'origine du pénalty du second but et de l'exclusion de Mathieu Sans, il a encore montré son importance sur le front de l'attaque. Sa outubfin d'année est remarquable !
  • Etoile Khalid Boutaib : Un ballon sauvé de justesse par la défense en première mi-temps, un doublé qui porte son total à dix buts... Il a encore prouvé qu'il était l'homme fort du secteur offensif, même si tout le monde fait le travail autour de lui. Son entente avec ses deux compères de l'attaque est parfaite et il risque de bien nous manquer pendant la CAN.

Facebook

RBS

Twitter

Vidéos

Mercato 2017

Point sur le mercato !

Un max de stats !

Les statistiques du Racing sont sur RacingDatabase

La vidéo du moment