L'After Racing, épisode 34

Crédit photo : Stade Lavallois

Après son brillant succès en début de semaine face à l'AC Ajaccio, le Racing se déplaçait dans la Mayenne pour y affronter le Stade Lavallois (crédits photo), lanterne rouge. Ernest Seka faisait son grand retour dans le 11 titulaire, suite au forfait d'Abdallah Ndour.

Ce n'était certainement pas le match le plus compliqué à jouer de la saison, surtout quand on regarde la dynamique actuelle du Racing. Mais cette rencontre-là avait tout du match piège face à des Lavallois qui jouent leur survie dans ce championnat et restaient sur une belle victoire face à Reims (5-2). Les hommes de Thierry Goudet, troisième coach à s'installer sur le banc des Tangos cette saison, espéraient donc enchaîner hier soir. Et éventuellement compter sur un relâchement strasbourgeois. Sans succès car les Blancs prennent immédiatement le jeu à leur compte. Le Racing a des possibilités, mais les réelles occasions se font rares. Les Alsaciens peuvent compter sur le pied magique de Dimitri Lienard sur coups de pieds arrêtés. Le plus dangereux de ses coups de pattes arrive à la 20ème minute sur un corner sauvé sur la ligne par Matthieu Coutadeur après une tête de Jérémy Blayac. Plus les minutes défilent dans cette première période et plus il y a d'espaces au milieu de terrain, ce qui est rare dans ce championnat. Le match peut alors basculer des deux côtés mais la qualité technique des locaux est quand même limitée et le Racing tient le coup. En face, l'absence de sérénité dans la défense laisse penser que la meilleure attaque de Ligue 2 va bientôt faire la différence. Finalement, ce sont les Lavallois qui vont faire trembler les filets en premier dans cette soirée. Dylan Saint-Louis, le jeune joueur formé à l'AS St-Etienne, profite des largesses défensives sur son côté droit pour marquer alors qu'Alex Oukidja avait anticipé un centre ... Il reste alors cinq minutes à jouer avant la mi-temps, et le Racing passe tout près de la douche froide dans les arrêts de jeu. Le buteur des Tangos fait trembler une deuxième fois les filets strasbourgeois mais cette fois, le juge de touche signale un hors-jeu.

Après avoir frôlé la correctionnelle, les Blancs reviennent avec de meilleures intentions sur la pelouse de Francis Le Basser. Et il ne faut qu'un petit quart d'heure au deuxième de Ligue 2 pour faire mouche. Ernest Seka talonne pour Anthony Gonçalvès sur le côté droit de l'attaque, l'ancien lavallois envoie un centre enveloppé au deuxième poteau que Jérémy Blayac reprend d'une tête plongeante. La fébrilité fait alors son retour dans le camp mayennais et les visiteurs vont en profiter pour leur mettre la tête sous l'eau moins de dix minutes plus tard. Ernest Seka à nouveau, trouve Khalid Boutaib plein axe. Celui-ci sert Dimitri Lienard sur le côté gauche, son centre revient au deuxième poteau sur Khalid Boutaib qui donne l'avantage au Racing. Le meilleur buteur inscrit son 18ème but, tandis que Dimitri Lienard en est désormais à sa 9ème offrande. Comme face à Ajaccio, le capitaine Jérémy Blayac cède sa place à Jérémy Grimm afin de sécuriser le secteur défensif. Dans ce système de jeu, le Racing recule et subit beaucoup. Les fautes se multiplient, les frayeurs aussi. Les Strasbourgeois vont marquer un troisième but sur une tête de Jean-Eudes Aholou, mais l'arbitre a vu une faute. Il faudra encore attendre un peu pour voir l'Ivoirien célébrer son premier but sous ses nouvelles couleurs. Contrairement à d'habitude, les Strasbourgeois ont moins de contres à jouer en fin de rencontre, malgré l'entrée de Stéphane Bahoken en pointe. Hassan Alla, le capitaine lavallois, est tout proche de faire mal au Racing sur un coup franc à la 92ème minute. Heureusement, Alex Oukidja détourne d'une claquette en corner.

Les Bleus finissent par s'imposer 1-2 après avoir été menés au score. Une fois de plus, la rencontre a été difficile face à une équipe du bas de tableau. L'essentiel est assuré puisque le Racing l'emporte. En prime, il prend la tête du championnat pour la première fois de la saison en attendant la rencontre de Brest face à Amiens ce samedi. Reims et Nîmes se sont neutralisés, Troyes a été accroché à Clermont. Les Bleus font un petit écart avec la 4ème place à quatre journée de la fin. Douze points restent à distribuer dans ce final, et les Strasbourgeois pourront compter sur tout le peuple alsacien pour remplir la Meinau vendredi lors de la réception du Havre. Avec on l'espère un nouveau succès, qui rapprocherait tout un club et toute une région du top 20 français.

Top 3 :

  • EtoileEtoileEtoile : Khalid Boutaib : Omniprésent sur le front de l'attaque, il a encore une fois parfaitement assumé son statut de meilleur buteur du Racing en décantant une situation bien mal embarquée. 18ème but de la saison à quatre matchs de la fin, en ayant raté un mois de compétition pour cause de CAN : chapeau Khalid !
  • EtoileEtoile : Felipe Saad : Pas exempt de tout reproche sur le but encaissé, il a tout de même réalisé une prestation très solide derrière. Et pouvoir compter sur le patron brésilien dans ce type de rencontre était essentiel.
  • Etoile : Jérémy Blayac : Le capitaine strasbourgeois pour la deuxième fois de suite a montré la voie à ses coéquipiers. Tout proche d'ouvrir la marque en première mi-temps, il a été capable de remettre son équipe sur le bon chemin en égalisant.

Facebook

RBS

Twitter

Vidéos

Mercato 2017

Point sur le mercato !

Un max de stats !

Les statistiques du Racing sont sur RacingDatabase

La vidéo du moment