L'After Racing, épisode 35

Photo : Laure Muller

La Meinau a fait le plein ce vendredi pour la réception du Havre, équipe programmée pour jouer la montée mais qui terminera finalement la saison en roue libre. Malgré le manque d'enjeu pour les visiteurs, la partie ne s'annonçait pas simple pour les Strasbourgeois. En effet, les Havrais venaient de faire tomber l'autre Racing de la Ligue 2 en début de semaine.

Les semaines se suivent et se ressemblent quand on parle du Racing Club de Strasbourg. Les adversaires tentent de malmener les Strasbourgeois, mais à la fin le Racing l'emporte toujours. Sur une série de six victoires sur les sept derniers matchs (la dernière défaite remontant à Valenciennes 2-1 le 6 mars), les Bleus semblent intouchables actuellement. Encore plus à la Meinau avec dix succès lors des onze dernières réceptions en Domino's Ligue 2 ! Forcément, avec une telle série de résultats et une première place en étant promus, il y a de quoi remplir le stade avec le retour des beaux jours. Hier soir pourtant, les Alsaciens n'ont pas été aussi tranchants dans leur entame de match qu'à l'accoutumée. Malgré une grosse occasion pour Baptiste Guillaume, sauvée sur la ligne par un joueur du HAC, les Strasbourgeois ont souffert. La meilleure défense du championnat, bien en place, a gêné la progression du jeu du Racing et les supporters ont pu craindre la mauvaise blague à plusieurs reprises lorsque les Normands ont approché le but d'Alex Oukidja. Heureusement, le secteur offensif havrais est loin d'être brillant cette saison. En difficulté dans les duels aériens hier soir face aux perches normandes, les Bleus ont fini par ouvrir la marque...dans les airs. Alors que l'on avait du mal à s'emballer dans cette rencontre, Dimitri Lienard a encore gâté ses coéquipiers et ses supporters par sa patte gauche d'une précision chirurgicale. Son corner a trouvé la tête de son capitaine Jérémy Blayac, qui a délivré les 25 647 spectateurs de la Meinau. Il s'agissait là de la dixième passe décisive de la saison du milieu de terrain strasbourgeois, courtisé par Clermont en fin de saison passée. Forcément, cela a changé la donne et les ardeurs des joueurs du HAC ont vite été calmées.

La deuxième période repart sur les mêmes bases. Une rencontre où la bataille se situe surtout dans l'entrejeu et où les occasions dangereuses se font rares. La fête est encore belle en tribune Ouest où les confettis sont de sortie, l'odeur de la Ligue 1 n'étant plus si loin. Les joueurs strasbourgeois se décident alors à appuyer sur l'accélérateur. La longue touche de notre "Roberto Carlos" local, Felipe Saad, trouve à nouveau la tête de Jérémy Blayac. Sa déviation pour le but de l'international espoirs belge Baptiste Guillaume, auteur de son neuvième but en championnat en 2017, permet au Racing de faire le break dans cette rencontre à l'heure de jeu. Alors que l'on pense le match plié, les Strasbourgeois reculent et les Havrais ne lâchent pas. Il faut un exceptionnel Alex Oukidja pour sortir un but tout fait à un peu plus de vingt minutes du terme, devant l'attaquant Assifuah-Inkoom. La grosse entrée de Jérémy Grimm aux côtés de Jean-Eudes Aholou, fait énormément de bien aux Bleus qui résistent. La dernière occasion de la rencontre sera pour Khalid Boutaib sur un nouveau service millimétré de Dimitri Lienard, mais la tête de l'attaquant marocain passe juste à côté.

Le Racing l'emporte 2-0 dans son chaudron et peut désormais préparer sa rencontre à Bollaert du 8 mai sans aucune pression. Assurés de rester leader une semaine de plus après la défaite de Brest à Troyes (1-0) et en maintenant la distance avec la 4ème place, les Bleus semblent en très bonne voie pour rejoindre la Ligue 1. Reste à jouer trois gros matchs pour concrétiser définitivement les rêves de montée dont les deux prochains à l'extérieur. En attendant, tout un peuple savoure le parcours de son équipe. Celle qui jouait, il y a seulement cinq ans encore en CFA 2 ...

Top 3 :

  • EtoileEtoileEtoile Jérémy Blayac : Pas toujours précis dans ses transmissions ce vendredi, il est malgré tout le joueur-clé de ce succès par ses stats : un but, une passe décisive. Il a été l'un des seuls joueurs offensivement à être capable de prendre le dessus dans les airs.
  • EtoileEtoile Alex Oukidja : Les Havrais lui ont beaucoup tiré dessus globalement et il a répondu présent. Mais son phénoménal arrêt à vingt minutes du terme alors qu'il n'avait pas forcément les gants chauds, vaut très cher. Car à 2-1, on ne sait pas ce que la suite du match aurait pu réserver ...
  • Etoile Anthony Gonçalvès : Son duel avec Fernand Mendy a été épique. Sonné après un premier choc avec le latéral gauche havrais, il a répondu de la meilleure des manières sur le terrain par son pressing payant, ses percées et sa provocation ballon au pied. Le latéral gauche a pris son carton jaune et aurait pu prendre plus à force de se mettre à la faute, quand le Strasbourgeois s'est lui contenté de faire le job !

Facebook

RBS

Twitter

Vidéos

Mercato 2017

Point sur le mercato !

Un max de stats !

Les statistiques du Racing sont sur RacingDatabase

La vidéo du moment